EuGreenOffice

Le mag Naturel, Bio et Durable

À l’heure où l’environnement est au cœur de toutes les préoccupations, choisir un mode de chauffage écologique et surtout économique est une priorité. Parmi les multitudes de modèles disponibles sur le marché, le poêle à bois répond davantage aux exigences environnementales actuelles tout en offrant d’excellentes performances énergétiques.

Poêle à bois : fonctionnement et modèles

Le poêle à bois est un système de chauffage historique alliant rendement efficace et spectacle de feu. Son mode de fonctionnement est relativement simple. Il est composé d’un foyer dans lequel se déroulera la combustion du bois qui permettra d’obtenir la chaleur destinée à se répandre partout dans la maison. Le poêle est doté d’un habillage et de deux conduits de fumée, l’un dédié à l’évacuation de la fumée et l’autre, à l’arrivée d’air. Pour fonctionner, il a besoin de combustible qui se décline en trois types. Les bûches de bois sont les plus conventionnelles. Il s’agit généralement de feuillus de type chêne qui doivent afficher un niveau d’humidité de moins de 2% pour offrir une combustion convenable.

Les pellets ou granulés constituent le second type de combustible et sont produits avec des sciures de bois. Enfin, il existe les plaquettes forestières qui viennent des branches récoltées après l’élagage des arbres et sont ensuite broyées et conditionnées. La compatibilité de ces combustibles avec le poêle à bois dépend du modèle. Il en existe plusieurs sur le marché : canalisable ou à air ventilé, à convection naturelle, à accumulation, à inertie, hydrauliques ou bouilleurs. Leur prix est très variable, c’est pourquoi il est recommandé de demander un devis de poele à bois.

L’intérêt de choisir ce mode de chauffage

Le premier atout du poêle en bois repose sur son caractère écologique. Le bois est une énergie recyclable et renouvelable. Par contre, choisir des bois estampillés d’une éco-certification (PEFC ou FSC®) est de rigueur, car ces labels garantissent une gestion forestière optimale et une production dans la légalité. À l’inverse de ce que l’on pourrait croire, ce combustible est aussi respectueux de l’environnement. L’émission du dioxyde de carbone est absorbée par les arbres qui traitent le CO2 via le phénomène de photosynthèse. Côté prix du poêle à bois, là encore cette solution tire son épingle du jeu en étant très économique.

Se chauffer au bois coûte quatre fois moins cher qu’avec l’électricité et deux fois moins cher qu’avec le gaz. De plus, ce chauffage est éligible aux subventions accordées par l’État et les organismes spécialisés comme l’ANAH (l’éco-PTZ ou la prime énergie). L’installation de ce système ouvre à des crédits d’impôt à condition que l’émission de CO2 soit de moins de 0,6% et que le rendement soit supérieur à 70%. Et que dire de la performance. En choisissant des modèles à granulés ou des poêles de masse, il est possible d’atteindre des rendements de 80%. En matière de convivialité également, rien ne vaut un beau spectacle de feu. Les appareils de chauffage en bois procurent une ambiance conviviale et chaleureuse, sans parler de leur esthétique. Les fabricants rivalisent d’imagination pour offrir des modèles aussi design les uns que les autres venant s’adapter aux envies et goûts de chacun.