EuGreenOffice

Le mag Naturel, Bio et Durable
proteochoc

Le corps humain peut être maltraité dans de nombreuses situations sans même que l’on s’en aperçoive réellement. Il est pourtant parfois nécessaire d’accompagner l’organisme afin qu’il récupère mieux après une activité sportive intense par exemple, mais aussi en cas de stress, d’opération chirurgicale ou de choc physique ou émotionnel. Dans ce cadre-là, les protéines de choc thermique peuvent s’avérer d’une grande utilité pour aider le corps à se remettre, c’est pourquoi il est possible aujourd’hui de trouver des compléments alimentaires riches en protéines de choc thermique comme Protéochoc.

Les protéines de choc thermique : qu’est-ce que c’est ?

Naturellement produites par l’organisme, les protéines de choc thermique le sont généralement en réponse à un choc comme celui résultant d’une exposition à une chaleur intense. Elles permettent alors à l’organisme de récupérer plus rapidement et jouent un rôle de « chaperon » avec les autres protéines. Elles vont en effet permettre de favoriser les interactions moléculaires intervenant dans la récupération des muscles et des organes et éviter celles qui leur sont néfastes. Ainsi, elles sont d’une grande importance dans les déplacements intracellulaires des autres protéines, mais aussi dans la dégradation des protéines endommagées et de façon générale dans le processus de récupération des cellules de l’organisme. Si ces protéines sont générées par l’organisme, certains compléments alimentaires comme Protéochoc vont renforcer leur action afin de la faciliter et donc la récupération.

Quand avoir recours à des protéines de choc thermique ?

Comme dit précédemment, les protéines de choc thermique sont naturellement présentes et produites par l’organisme néanmoins dans certaines situations, il peut être judicieux de les renforcer à l’aide de compléments alimentaires comme Protéochoc. En effet, certains contextes sont particulièrement stressants pour l’organisme comme une intervention chirurgicale. Dans ce cadre-là, le corps a été malmené malgré l’objectif thérapeutique de l’opération. Les produits anesthésiants, les possibles incisions sont autant d’éléments traumatisants pour l’organisme qui nécessiteront une récupération à laquelle peuvent contribuer les protéines de choc thermique. De même, les activités physiques intenses sollicitent énormément les muscles, mais vont aussi pousser le corps à piocher dans ses réserves pour soutenir l’effort ce qui ne manque pas d’impacter les divers organes. Aussi, pour accompagner et faciliter la récupération, les athlètes peuvent utiliser des compléments alimentaires riches en protéines de choc thermique. Enfin, le corps peut être malmené de multiples manières, physiquement et émotionnellement, dans le premier cas on pense évidemment aux blessures classiques comme les fractures et les entorses pour lesquelles il est évident que les muscles et/ou les articulations sont endommagés. Dans le second cas, la survenue d’un événement traumatisant peut entraîner un stress physique affectant l’ensemble du corps. Dans les deux situations, il peut être utile de renforcer son métabolisme soit dans une optique préventive soit dans une action curative.