EuGreenOffice

Le mag Naturel, Bio et Durable

Ainsi manger plus sainement demeure un objectif partagé par de nombreux français. Voici quelques pistes pour consommer de façon vertueuse tout en conservant un budget correct. Le bio n’est pas réservé uniquement aux élites parisienne de type « hispters » ou « bobos ». Bien entendu le bio s’adresse aux enfants comme aux adultes. Nul doute qu’une bouillie bio pour bébé sera à privilégier au regard de la santé.

1 Privilégier une consommation de saison

Il n’est plus question de consommer des fraises en Hiver ou des ananas. Désormais manger bio implique le respect des saisons et le bannissement de l’agriculture forcée. Le consommateur doit aussi apprendre à consommer le fruit ou le légume dans son jus c’est-à-dire sans apport de colorants, de sucres…Certains pommes ont des couches de traitements supplémentaires pour présenter une peau colorée, ce qui est fort regrettable. En un mot, manger bio c’est aussi accepter de manger des fruits imparfaits avec des bosses, tâches…Adieu aussi les fruits OGM avec des pastèques ou des raisins sans pépins. La nature n’est pas parfaite et la science ne doit pas pallier à cela. En outre certains savants fous avaient même modifié les formes des fruits (de type pastèques carrés) pour faciliter le transport ce qui demeuraient une aberration dans le monde du bio.

2 Comment trouver des produits bio

Actuellement les supermarchés proposent souvent des produits bio. Il faut se méfier car la norme bio est relativement large et elle demeure variable d’un pays à un autre. Une tomate bio chinoise contre une tomate bio française demeure bien différente. Ainsi, le consommateur doit privilégier les produits bios français afin d’être certain de sa consommation. En outre, le circuit court est aussi souhaitable. Cela consiste à passer par des associations et à acheter directement aux producteurs. Le prix est bien plus intéressant et il existe des formules variables. Cela implique aussi de cuisiner des recettes de saisons avec des légumes souvent négligés par les consommateurs comme le panais ! Enfin pour les personnes qui ne peuvent pas prendre ces formules, certains supermarchés comme Biocoop proposent des produits bio. Créé dans les années 80’s, cette marque est une référence en la matière et elle est bien plus authentique que Naturalia qui appartient en réalité au groupe Monoprix. Bien entendu les produits bio peuvent aussi être surgelés après achat sous forme de purées ou soupes afin d’être emmené sur son lieu de travail.

3 Manger bio à la cantine ?

Bien souvent les personnes qui mangent bio chez elles ont du mal à manger des aliments normaux à la cantine. Coté bio, les exigences varient selon le type d’entreprises. En effet les ministères sont obligés de passer aux produits bios. La médaille du meilleur élève demeure pour le ministère de l’agriculture, ce qui en réalité assez logique avec 20% de produits bios disponibles à la cantine. En revanche dans les entreprises, cela dépend de la sensibilité du PDG. La marque Yves Rocher par exemple propose un repas 100% bio par mois et des articles bio en libre service chaque jour. Pour manger bio, l’idéal est aussi de remonter la demande auprès des syndicats. La bonne santé des salariés doit aussi être un élément pris en compte par la direction. En outre, il est aussi possible de lancer des partenariats avec des fermes…Par exemple la cantine de l’entreprise peut mettre à l’honneur chaque trimestre un producteur du coin. Enfin à l’école publique, ce sujet est aussi d’actualité selon les collectivités. En général au moins un produit bio est proposé par menu comme des clémentines bios. Cette information est présente sur le menu des enfants.

4 Puiser dans la nature pour une beauté 100% verte

Les cosmétiques sont relativement nocifs pour la peau et l’environnement avec notamment des sels d’aluminium, des parabènes, des composants animaux… En outre la majorité du maquillage est testé sur les animaux ce qui est regrettable. Selon Styl’bio, Le cosmétique bio s’annonce donc comme une parfaite alternative avec des minéraux, des extraits d’huiles essentielles…. Par exemple un gloss bio peut être à base de cire naturelle et d’extrait de rose….En outre la science des plantes est vaste. Ainsi pour défroisser le regard l’eau de bleuet est une référence. Bien entendu les compléments alimentaires sont aussi concernés par cette tendance verte avec par exemple de la levure bio, et le grand retour des ruches personnelles et du miel bio…

5 Se lancer des défis bio au quotidien

Produire du bio est aussi à la portée des consommateurs les plus motivés. Ainsi il est possible de produire son propre compost pour ensuite alimenter par exemple son plan de tomates. Il existe de nombreux tutoriels sur internet qui permettent de maximiser son mode de vie bio ! En outre, bonne nouvelle le compost n’est pas réservé aux jardins. Ainsi il est possible d’avoir un compost d’appartement. Composé de plusieurs bacs en plastiques hermétiques, le compost est composé de vers. En ajoutant des morceaux de cartons et d’épluchures, le consommateur est assuré d’une production constante de terreau car les vers dégradent ces apports. En outre le bio peut aussi être complété par des comportements écologiques avec notamment une brique dans la chasse d’eau afin de réduire la consommation d’eau.

Accéder à des produits bios est donc désormais possible. Le mode de consommation actuel demeure trop nocif pour demeurer en l’état. Il n’est pas nécessaire de passer tout de suite au bio et pour tout. Introduire des produits bios en douceur permet une transition efficace et une prise de conscience. Pour pouvoir progresser dans ce domaine, il est possible de lire différents articles sur internet. Pour les personnes maniant la langue allemande, l’Allemagne est aussi une référence en la matière pour le bio.